Articles

Bulletin Thérapeutique n°1

Image
Pourquoi les thérapies ne marchent-elles pas pour moi? Bordel…! Les thérapies ne marchent pas pour différentes raisons, notamment du fait de la nature de la problématique, du problème, qui pousse à la recherche de la solution.

Les problèmes qu'on a pas vu partir... ou la difficulté à voir ce qui avance, ce qui va bien...
Le mental se caractérise par sa capacité illimitée à focaliser sur le négatif, sur le problème, ce qui ne va pas, ce qu'il faut changer, ce qui n'est pas bien.
Et si jamais le problème n'existe plus, s’il est solutionné, et bien c'est le deuxième problème sur la liste qui focalise l’attention et remplace l’autre  !! Parfois même sans que l'on ait eu le temps de fêter la disparition du premier problème ou de s'en rendre réellement compte.
A en regretter même parfois d'avoir «  perdu  » le premier problème qui était finalement plus confortable. On peut même nier que l'on a eu ce problème  : Ok, mais en fait c'était pas si grave.…
Image
Sortir d'un système aliéné /aliénant même - et surtout - en thérapie...
Les notions d'aliénés/d'aliénants, d'exploitants/exploités, de savant-initié/dépendant-non initié, qui fondent lesystème pyramidal actuel, sont en train de se déliter et de laisser la place à des énergies de type réseau, horizontalité, interdépendance et complémentarité, à l'image d'internet et de sa toile d'araignée.
On assiste à la désagrégation des formes pensées et de la vérité absolue pour se diriger vers des réalités personnelles et particulières. Pour l'individu, il s'agit de sortir du lot et de trouver et manifester sa propre vérité ; postulat évidemment totalement incompatible avec l'exploitation de l'homme par l'homme... En parallèle, c'est la mort des dieux et la naissance du divin en soi ; les sursauts patriarcaux et fondamentalistes n'étant que des sursauts d'agonies plus ou moins longues.

Les nouvelles thérapies n'échappent pas à ce mouve…
Image
Qu'est ce que les perceptions subtiles apportent en thérapie ?

Les perceptions subtiles entrainent la capacité de se connecter à une « part supérieure » de l'être humain pour y lire et corriger les structures, les croyances obsolètes qui d'une part, entravent le déroulement fluide et heureux de la vie, et d'autre part, éloignent l'être de son essence profonde. Ces limites sont biographiques, transgénérationnelles, spirituelles, karmiques, sociétales, religieuses... ​La première étape est de poser la-les problématiques sur lesquelles la personne a envie de travailler. La « part supérieure » pose, quant à elle, ses désirs de changement et rejette les évolutions qui ne sont pas d'actualité. Le libre-arbitre est donc total. Les perceptions permettent la traduction de l'énergie inconsciente dans une logique d'accompagnement ; c'est la personne qui se libère elle-même quand le cadre est posé à cet effet. Il arrive parfois que des « exercices à la maison » so…